Accueil
Plan
Favoris
Recherche

Combien de calories ?
Calculez les calories de vos repas facilement, en quelques clics, et maîtrisez votre nutrition.


Les acides aminés


Par Arka, le 09/01/2013

Les acides aminés sont les éléments fondamentaux des protéines, c'est-à-dire que lorsque l’organisme digère les protéines, il les découpent en différents acides aminés dont elles sont constituées afin de les absorber puis de les utiliser, souvent en les recombinant tel qu’il en a besoin.
Il existe de nombreux acides aminés différents et chacun possède un ou plusieurs rôles dans les processus de l’organisme.

Les acides aminés formant les protéines peuvent être classés en 3 groupes, les acides aminés essentiels qui doivent provenir de l’alimentation sans quoi le corps ne peut pas les produire, les semi-essentiels (essentiels que pour le nouveau-né), et les acides aminés non essentiels qui, eux, peuvent être synthétisés à partir d’autres acides aminés.
Il existe également quelques acides aminés considérés comme essentiels sous certaines conditions.

On retrouve donc les acides aminés suivants :

  • Les essentiels : leucine, isoleucinel, valine, tryptophane, lysine, méthionine, thréonine et phénylalanine.
  • Les semi-essentiels : histidine et arginine.
  • Les non essentiels : arginine, glutamine, acide aspartique, acide glutamique, alanine, proline, asparagine, glycine, histidine, sérine, tyrosine et cystéine.


Les différentes acides aminés


Voici les principales propriétés des différents acides aminés cités plus haut :

Histidine
On retrouve cet acide aminé dans l’hémoglobine et il est nécessaire à la croissance des tissus ainsi qu’à leur réparation. Le corps l’utilise aussi pour fabriquer les globules de notre sang. Il possède un rôle dans les processus impliquant la force et l’endurance mais aussi dans la protection contre le soleil et dans la régulation de la tension. En médecine on l’utilise dans les soins contre les rhumatismes, ainsi que les traitements allergiques, ulcéreux et pour l’anémie.

Isoleucine
Cet acide aminé, quant à lui, est primordial pour la création de l’hémoglobine. Il permet d’accélérer la réparation des fibres musculaires, de la peau et des os. IL possède aussi un rôle dans la régulation des taux de glucose. C’est un des acides aminés constituant les fameuses formules BCAA, compléments alimentaires pour sportifs.

Leucine
C’est encore un des acides aminés qui forme les BCAA. Elle agit dans la réparation des tissus endommagés mais permet également de promouvoir la production d’hormones de croissance.

Lysine
La Lysine permet au calcium d’être absorbé par le corps et possède un rôle dans la régulation de l’azote à l’intérieur de l’organisme. Elle joue aussi un rôle dans la création de collagène cartilagineux, dans la prévention des traumatismes musculaires et dans le contrôle des triglycérides sanguins.

Méthionine
Composé d’une bonne partie de souffre, cet acide aminé a un effet antioxydant. Elle est importante pour la bonne santé des cheveux, de la peau et des ongles. Elle prévient la formation de graisse dans les artères, assure la purification de l’organisme contre les métaux lourds et permet de réguler l’Histamine contenu dans l’organisme.

Phénylalanine
Précurseur de la norépinephrine, un neurotransmetteur cérébral. Elle a donc un effet sur la concentration, l’humeur et la perception de la douleur.
Elle est donc utilisé dans de nombreux traitements, dont ceux contre les états dépressifs, l’arthrite, les menstruations douloureuses, les maux de tête, l’obésité, la maladie de Parkinson et contre les problèmes de schizophrénie.

Thréonine
Assure la régulation de l’apport protéinique de l’organisme et participe à la création de l’émail dentaire, du collagène et de l’élastine.

Tryptophane
C’est un précurseur de la sérotonine, l’hormone qui régule l’humeur et qui agit lors de l’endormissement. Elle est donc efficace contre les problèmes de sommeil, lutte contre les états anxieux, dépressifs et améliore l’humeur. Elle agit aussi dans le maintien du système immunitaire. On l’utilise en médecine pour soigner la migraine, pour traiter les enfants atteints d’état hyperactif et elle est aussi utilisée comme réducteur de l’appétit et accélérateur de développement des hormones de croissance.

Valine
Un acide aminé important pour le développement musculaire, qui entre en jeu dans la réparation des tissus de l’organisme et l’équilibre azoté. Elle est utilisée comme combustible énergétique dans les muscles.

Arginine
C’est un précurseur de l’Oxyde Nitrique, bien connu par les pratiquants de musculation sous le nom de booster de NO. L’Arginine influence donc la vasodilatation qui permet un meilleur transport des nutriments et une meilleure congestion musculaire. Elle est aussi utilisée, grâce à cet effet sur l’afflux sanguin, pour traiter les problèmes d’érection. L’Arginine stimule aussi le système immunitaire et peut agir sur la production d’hormone de croissance.

Cystéine
Elle est considérée comme un antioxydant et protège également contre les éléments toxiques provenant de l’alcool, les drogues et la cigarette. C’est un acide aminé que l’on retrouve largement dans la peau et les cheveux. On l’utilise pour les traitements articulaires mais aussi des brûlures. Elle possède un intérêt comme brûle graisse lors des régimes.

Tyrosine
C’est un régulateur d’hormones tel que l’adrénaline, l’epinephrine et la dopamine, ainsi qu’un stimulateur cérébral. Il diminue aussi l’appétit. On l’utilise pour traiter de multiples pathologies allant de la migraine aux états dépressifs.

Alanine
L’Alanine est utile dans les processus de production d’énergie à partir de glucose, dans le transport d’azote, dans la production d’anticorps et la détoxification.

Asparagine
C’est un acide aminé qui intervient dans les processus de fonctionnement neuraux. Il possède un rôle de régulateur du système nerveux central. Il est aussi utile dans la conversion des acides aminés dans le foie.

Acide aspartique
Il intervient dans la production d’ADN, d’ARN, de l’immunoglobulines et participe à renforcer les défenses immunitaires. Il possède aussi des propriétés de désintoxication et de renforcement contre la fatigue. C’est le précurseur de l’Aspargine.

Acide glutamique
C’est un stimulant du système nerveux central qui sert de nourriture au cerveau. Il est utilisé dans de nombreux traitements mentaux.

Glutamine
C’est l’acide aminé que l’on retrouve en majorité dans les fibres musculaires. Il y possède un rôle dans leur construction et leur réparation. Il est aussi utilisé pour nourrir le cerveau.

Glycine
La Glycine joue un rôle important dans la mise en réserve et dans la libération de glycogène. Elle permet aussi de contrer la perte musculaire et d’améliorer la cicatrisation.

Proline
Elle est importante dans la bonne santé de la peau grâce à la production de collagène, luttant de ce fait contre le vieillissement cutané. On l’utilise aussi pour prévenir les problèmes cartilagineux et tendineux.

Ornithine
Acide aminé qui influence la production d’hormone tel que l’insuline ou l’hormone de croissance.

Sérine
Possède un rôle dans la construction musculaire et le maintien d’un bon système immunitaire, la sérine est aussi nécessaire à la création d’ADN et d’ARN.

Taurine
C’est un acide aminé qui permet de réguler le muscle cardiaque. Il possède un rôle dans la zone oculaire et c’est un des constituants de la bile. Il est essentiel à l’absorption de divers sels minéraux. La Taurine possède un effet sur le système nerveux central où elle peut tenir le rôle de stimulant à faible dose, ou de calmant à plus haute dose.



Utilisation sportive et pour la santé


Parmi les acides aminés présentés, certains ont un intérêt plus particulier dans un contexte sportif ou dans un but d’améliorer sa santé.

Les BCAA
La leucine, l’isoleucine et la valine sont des acides aminés ramifiés que l’on rencontre sous le nom simplifié de BCAA. Ces trois acides aminés, pris ensemble, vont avoir divers effets intéressants. En effet, ils contrent les effets du catabolisme et stimulent la production d’hormone de croissance. Pris lors d’un entrainement, les BCAA vont servir de carburant aux muscles et préserver les réserves de glycogène musculaire en fournissant plus de force. Cela apporte donc de meilleures performances ainsi qu’une récupération facilitée.

Les BCAA ont aussi un intérêt dans un régime de sèche puisqu’ils vont pouvoir servir de source d’énergie peu calorique et ils protègeront de la fonte musculaire.
C’est une combinaison d’acide aminés à l’efficacité prouvée et dont l’utilisation est sans danger pour la santé. Le bon ratio d’un produit contenant des BCAA est de 2:1:1 (L-Leucine, L-isoleucine, L-valine). C'est-à-dire que pour 2 grammes de Leucine, il faut 1 gramme d’Isoleucine et 1 gramme de Valine. Il est possible d’en prendre 5 à 10 grammes avant, pendant et après un entrainement. Il est aussi possible d’en prendre 3 à 5 grammes répartis dans la journée lors d’un régime.

Dans le commerce on la trouve sous deux formes, en gélule ou en poudre seule.
La première solution est plus pratique mais un peu plus onéreuse alors que la seconde solution est un peu plus contraignante à utiliser mais est plus abordable. La poudre peut aussi avoir un goût désagréable ce qui joue en faveur des gélules. Pour contrer ce problème, les produits incluent souvent un édulcorant de façon à couvrir le goût.

La Glutamine
Comme on la retrouve en quantité dans les muscles et dans le corps en général, on comprend rapidement l’intérêt que peut avoir une supplémentation, surtout quand on connait les effets. La glutamine influe sur la construction musculaire tout en contrant le catabolisme. Autour de l’entrainement, elle peut ralentir les effets de la fatigue musculaire et de l’accumulation d’acide lactique. De plus, elle est capable d’augmenter le taux d’hormone de croissance ce qui a pour conséquence de favoriser la prise de masse musculaire mais aussi la perte de graisse.
On peut aussi utiliser cet acide aminé dans un contexte de santé car il améliore le système immunitaire et permet une guérison plus rapide des blessures.

La prise de Glutamine ne pose pas de problème pour la santé. Il est conseillé de l’utiliser en doses conséquentes car l’intestin en capte une partie. Ainsi, il est possible d’en prendre entre 5 et 10g le matin et au coucher, ainsi qu’avant et après un entrainement. Si on l’utilise pour favoriser le système immunitaire des doses d’environ 30 grammes par jour sont à privilégier.

On trouve la glutamine sous forme de gélules ou en poudre. Les gélules sont plus pratiques mais plus coûteuses. La poudre n’a heureusement pas de goût particulier, elle est plus facile à absorber que des suppléments comme les BCAA dont le goût peut déplaire.

La Taurine
Ces effets bénéfiques sont nombreux. Elle agit notamment pour renforcer la contractilité du cœur, un bon point pour la bonne santé de ce muscle qui récupérera plus facilement après un entrainement. Elle augmente également la production d’acide nitrique et améliore donc la vascularisation. On lui trouve aussi un bénéfice dans la synthèse des protéines puisqu’elle augmente la quantité d’eau dans les cellules, facilitant du même coup l’entrée des nutriments.
C’est aussi un antioxydant qui peut lutter contre les éléments toxiques de l’organisme en soutenant le foie. Il agit notamment contre l’acide lactique. La Taurine permet également de protéger la cornée et de prévenir certaines maladies oculaires.

Prise en petite dose, de 500mg et moins, la Taurine agit comme un léger stimulant du système nerveux. Elle peut donc être intéressante avant une séance mais aussi pour donner un coup de fouet dans la journée. Prise en plus haute dose, la Taurine va plutôt agir comme un décontractant et peu donc avoir un intérêt le soir avant le coucher ou après une séance d’entrainement où elle va faire redescendre le stress tout en améliorant l’absorption des compléments post-training.

La Taurine est au cœur d’un débat sanitaire sur ses possibles effets néfastes.
En réalité, sa consommation ne semble pas poser de problème tant que l’on reste dans des dosages raisonnables et qu’on ne l’utilise pas à outrance dans un cadre récréatif en la mélangeant à de l’alcool ou à des doses dangereuses de caféine.
Bien sûr, toute personne présentant des problèmes de santé tel qu’une insuffisance rénale ou des troubles cardio-vasculaires, devrait consulter un médecin avant de se supplémenter en Taurine.

L’Arginine
C’est un précurseur de l’acide nitrique, le fameux NO et on l’utilise donc dans les compléments appelés « Booster de NO ».
Elle est transformée par l’organisme en Citrulline puis en oxyde nitrique qui va agir sur la vasodilatation. C’est cet effet qui va produire une amélioration du transit des nutriments et de l’oxygène, ainsi que l’évacuation plus rapide de l’acide lactique, on comprend donc son intérêt en musculation. On lui prête aussi la faculté d’augmenter la production de l’hormone de croissance et de favoriser la créatine.

La vasodilatation entraine aussi une congestion musculaire plus importante, un élément attrayant en ce qui concerne la pratique de la musculation puisqu’elle fait paraitre les muscles plus massifs et plus veineux. On peut aussi y voir une façon d’améliorer une séance d’entrainement, en la rendant plus agréable.
Les doses conseillées sont de l’ordre de 3 à 10 grammes par jour. Il n’y a pas de risques particuliers pour la santé à un usage modéré, les seuls effets secondaires possibles pourront être de la nausée et des diarrhées.



Notre avis sur les acides aminés


Bien que l’apport en acides aminés soit généralement suffisant par la mise en place d’une bonne diète et la consommation de protéines complètes, il reste que l’apport spécifique extérieur de certains d’entre eux peut apporter un avantage non négligeable.
Au premier plan, les BCAA sont sans doute ce qui devrait attirer l’attention des sportifs en priorité car ils se placent au même niveau que la Whey dans leur utilité et leur efficacité.
La Glutamine possède elle aussi son intérêt bien qu’elle soit onéreuse et moins utilisée. Son prix et le fait de devoir l’utiliser en grosse quantité est sans doute ce qui freine la plupart des pratiquants.
Quant à la Taurine, si on sait l’utiliser, elle peut être un atout. Certains l’utilisent même pour remplacer les glucides tel que le dextrose après une séance de musculation afin d’éviter les pics d’insuline à répétition.
Enfin, l’Arginine a ses adeptes et on la retrouve dans les boosters de NO plutôt que seule. Certains la trouve indispensable pour attaquer une séance intense.
Ce sont des produits attrayants car naturels et qui provoquent rarement des effets secondaires. C’est donc un choix judicieux pour un pratiquant souhaitant se complémenter.




Commentaires
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire
Pseudo :
Commentaire :
Veuillez recopier le code ci-dessous
image de securisation du formulaire